Article Liaison No 152

Article_Liaison_No_152_Alisa_Arsenault

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Début de projet …

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

By-law ! I think I’ve got it !

Publié dans Uncategorized | 1 commentaire

vvvv…vul…vul…vulnera…ra…bility.

Vulnerability, sometimes seams like this awful word making us beleive we must strip down to our skivies, no matter how bloated or ugly we may feel, in order to be truthful to ourselves and to others. As we stubbornly unbutton, unzipper and present ourselves unadorned for all to see in order to satisfy ours and others thirst for truth, we often forget that being vulnerable is not about giving in, undressing in front of an agresser and feeding his or her demands, but more so about being brave. It is about standing before others and more importantly before oneself proclaiming ones worth and by doing so granting the utter most importance to connection and unity.

I am no expert on this matter, on the matter of vulnerability and how it may lead to beautiful connections amongst beings and eventually to a strong and powerful sens of unity, or as most would call it community. I am no expert because I am no ace at being vulnerable. I of course have my moments, moments in which I let loose, let go of this ideal of who I and others beleive I should be, and feel entirely … me ! However these moments are more often then I care to admit enduced by some sort of aid … alcohol mostly, sometimes drugs and funny enough, severe lack of sleep at times (when you are so tired, that no energy can be spared for stupid tasks such as acting the way you think you should be acting, saying the witty and intelligent things you should be saying…).

With time I have come to terms with most of my vulnerability issues. I can be vulnerable with my partner, with my friends, at times with my family and even with aquaintances or complete strangers … However there are still moments in my life in which it feels like an impossible task to just relax and be me. Most of those times revolve around people I know very little and so whom know me very little as well. Most of those times revolve around wanting to be liked, respected, thought of well. 

However, really … really who gives a shit ! Done am I trying to be vulnerable within my interactions with others, fumbling awkwardly threw conversations with people trying desperatly to come off in the right way (what is the right way anyway?), and instead I am opting for a simpler solution; always (or mostly always) being vulnerable with myself. Excepting me for me no matter the outcome. If I could do just that, just always do that, holy how simple my life would be ! Perhaps, and most likely it is easier said than done, but seriously what other options are there … none of great appeal. Sitting around worrying about others opinions of you, or not even of you but of things you have said or not said is propably the biggest waste of time known to man … it is right up there with hitting your head repeatedly against a brick wall … actually it pretty much comes down to being the exact same thing !

Choosing to be vulnerable is about excepting yourself as is and in so doing seeing others as they really are, not as scary demons who wish you ill will nor as magestic god-like beings whom know more than you ever will … but as people who rise and fall and rise and fall and rise and fall… as do you.

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Making sens of …

family :

J’ai armé chaque membre de ma famille d’une caméra jettable et je les ai demandé au cours d’une semaine ou minimum d’une journée de prendre des clichés représentatifs d’une journée typique dans leur vie. Ils ont tous été à la hauteure de cette tâche impossible, traînant leur caméra partout, posant les grands et les petits recoins de leur journée et me livrant avec enthousiasme à la fin de la semaine leur film exposé.

J’ai développé tous ses films ansi que plusieurs photos et ensuite j’ai tenté de trouver des corrélations entre ces images. Comme de fait, j’en ai trouvés, puisque lorsqu’on fouille intensivement, on fini par trouvé … surtout si ce que l’on recherche est très … vague.

Comme une famille … Un va et vient constant d’émotions, de discours, de rapports, de confusions et parfois, brièvement de clartés. Cette unité, malgré ma constante étude, demeure encore pour moi un mystère. Jamais, je ne comprendrai entièrement les actions et les inactions, les sentiments et les décisions de ceux qui m’ont créés et jamais je ne compendrai entièrement les propos de celui qui a débuté ça vie comme moi … Mon frère est tout ce que je suis et tout ce que je ne suis pas et donc je le comprend exactement à moitié … pas plus, ni moins. Il y a des moments ou je pense avoir gagné du terrain et le comprendre davantage, mais ce n’est jamais tout à fait vrai et de plus en plus cette réalité me va. Je ne suis pas toujours obligé d’interpréter, d’analyser et d’étudier. Je peux adopter une nouvelle approche, être présente et être participante. Je peux l’écouter et être comblé par le fait qu’il est mon frère et que nous avons un lien intrinsèque qui, je pense, au fur et à mesure que nous forgerons nos places dans le monde, deviendra de plus en plus évident et de plus en plus important. Il est mon allié, même si parfois j’ai l’impression qu’il n’est pas toujours des miens ou que je ne suis pas toujours des siens, nous le sommes et cela sans doute pour la vie … c’est une valeur qui nous a été transmis par notre mère … c’est notre sixième sens.

friends :

Lorsqu’une amitié devient du travail nous la laissons tombé, puisqu’une autre peut comblé le vide nouvellement créé.

euuu … non.

Lorsqu’un inconnu nous tire la langue, nous faisons pareil. Lorsqu’une amie nous semble distante, nous prenons aussi nos distances …

Distancer : Laisser à distance (derrière soi). Dépasser.

Mais se sont des problèmes que nous devons surmonter (dépasser) et non des personnes.

Amour :

J’aime

Tu aimes

Il aime

Nous aimons

Vous aimez

Elles aiment

Conclusion :

Il y en a pas … sauf pour dire que ce qui ce distance de nous fini par nous retrouver … et donc ce dont nous essayons de distancier fini par nous rattraper.

Aussi, tous les gens ont la capacité de stupéfier, de surprendre et d’émerveiller.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Life @ home

Elle n’avait pas encore comprit que ses artifices n’écarteraient pas infiniment l’ennui, mais au contraire, lui porteraient bien des manies.

Elle n’avait pas encore comprit que c’était elle la perdante à ce jeu malsain et que peu à peu, elle prenait les allures d’une pantin.

Elle n’avait pas encore comprit que sa comédie lui mènerait, sans doute subitement à la fin de sa vie.

Pas toujours était-elle gentille;

Avec sa mère, elle était étouffante, contrôlante et agressive. Avec son père, elle était exaspérante, fugitive et excessive. Avec son frère, elle était agressive-passive, injuste et obsessive.

Elle marcha longuement dans des trop petits souliers, entièrement consommée, étouffée par ses pensées.

Elle habitait un corps hanté;

Hanté par leur passé, par celui de ceux qui les ont précédés. Hanté par son avenir, par la besogne de le définir.

Elle couru aussi loin qu’elle le pu, mais ce n’était jamais loin assez.

Elle collectionnait des mensonges, pour en bâtir des vérités.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire